Temps de lecture: 3 minutes

Dunkel Weizen

Après les bières de style anglais, on s’en va explorer une bière d’inspiration allemande mais bien de chez nous! À la Fût, coop de travail de Saint-Tite extrêmement fière de son travail, origines et traditions brasse une Dunkel Weizen qui a vite fait d’attirer mon attention lors de ma dernière visite chez Le Biérologue. J’ai été interpellée par le style western de leur identité graphique mais aussi parce qu’il s’agit d’une coop de travail et que le produit est étiqueté biologique. Après quelques recherches, j’en ai appris beaucoup sur la région et surtout sur leurs belles valeurs sociales. En effet, le Festival Western de Saint-Tite est un organisme à but non-lucratif qui contribue énormément au rayonnement international de la région, tout en étant un catalyseur de leur culture et faisant bénéficier aux entreprises locales d’importantes retombées économiques. À leur place, moi aussi je serais fière de cette identité et de ces valeurs. Alors je m’en suis aussi donnée à coeur joie avec la thématique des cowboys! Je vous présente donc la Série Brouepub Dunkel Weizen!

Fiche

  • Style: Dunkel Weizen
  • Teneur en alcool: 5.3%
  • IBU: 18
  • Évaluation Untappd: 3.28
  • Température de service: 5 – 8℃

Un peu de théorie

J’aime beaucoup la langue allemande parce qu’elle est très descriptive par sa composition. Dunkel et Weizen se traduisent respectivement par sombre et blé (ou plus spécifiquement froment). Oui, c’est une bière de blé sombre! Il existe plusieurs variétés de Weizen, type de bière qui nous vient de la bavière, au sud de l’Allemagne, comme la Hefeweizen et la Kristallweizen. La levure traditionnellement utilisée pour ce style leur confère un léger goût de banane. Elles sont maltées et très peu amères.

Apparence

Comme l’indique son nom, pas de surprises: elle est brune foncé et trouble, couronnée d’une mousse beige généreuse qui se tient très bien. Ce sont les levures et protéines de blé qui n’ont pas été filtrées qui la rendent aussi trouble.

Arômes

Au nez, elle est très florale. On distingue immédiatement des notes de trèfle, typique de la levure de Munich utilisée. On peut aussi y distinguer des arômes de miel.

Le trèfle vient se confirmer au goût, avec un goût de banane, fidèle à son style. On peut aussi y trouver un léger goût de fumée, de pomme et même de gomme balloune. Elle est très longue en bouche et l’arrière goût rappelle un bon pain multigrain préparé par votre boulanger préféré.

Service

Elle se sert bien froide, entre 5 et 8℃ et traditionnellement en flûte. Dominique Théberge, compositeur gustatif de talent, recommande de la servir en accompagnement d’une salade Cobb, dont les ingrédients couvrent toute une gamme de saveurs qui s’harmoniseront très bien à cette bière. Elle est aussi un excellent complément si vous servez un gâteau des anges.