Temps de lecture: 5 minutes

Carte

Ce n’est pas un rhume qui va m’arrêter

Le réveil a été pénible ce matin encore. Mal partout, congestionnée, la tête va m’exploser et mes sinus veulent ma mort. Bref, je suis sur mon lit de mort. Mais on avait prévu aller faire du VTT et je ne veux pas manquer ça. Ici, ils appellent ça faire du quad. Alors je puise au fond de moi-même pour trouver le reste d’énergie qui me reste et je me traîne péniblement jusqu’à la table pour le petit déjeuner.

Le secret du bonheur selon moi, c’est une bonne dose de café. Le reste est futile si je suis en manque. Oui oui, ça sonne terrible vu de même. Mais c’est comme ça 😛

Alors assez de café et de thé marocain pour la gorge et la bonne humeur et du pain trempé dans l’huile d’argan pour le bedon. Sérieux, l’huile d’argan est tellement meilleure que l’huile d’olive pour le pain!

C’est l’heure d’aller s’éclater

Direction tour de VTT! On va aller s’énerver dans le sable avec un machin à moteur! On a pris un tour de deux heures. Donc, on met le petit capuchon blanc et le casque et hop! Ils ont trafiqué les moteurs pour les rendre automatiques, probablement parce qu’il y a beaucoup de monde qui ne sont pas habitués et qui sont poches. J’aurais probablement eu plus de fun avec un manuel, comme j’en ai déjà conduit un, mais bon, on fait avec ce qu’on a. Ils ont insisté pour que je prenne le jaune, placé en avant. J’ai compris plus tard pourquoi.

Donc, on commence sur un terrain accidenté avec une piste sinueuse qui contourne les nombreux arbres et roches. On commence déjà à tripper solide dans les courbes. Le guide a commencé lentement, mais quand il a remarqué que je le collais aux fesses, il a pris de la vitesse et le fun est à son meilleur! Premier arrêt photo, il y a des dromadaires qui se nourrissent pas loin de nous. Clic! Clic!

Ouuups!

On continue sur la piste mais on commence tous à avoir du fun à en sortir un petit peu pour monter et descendre les petites butes de sable. On zigzague et on se dépasse les uns les autres. Des fois on ralentit pour se filmer ou se prendre en photo. Après environ une demie-heure, Zoheir a remis son cellulaire dans sa poche arrière et il a fini par tomber. Il s’en est rendu compte quand même assez vite. On s’arrête tous et on fait demi-tour pour le chercher. En tournant, mon moteur s’est arrêté et impossible de redémarrer. Premièrement, je ne sais pas démarrer ce VTT. Deuxièmement, quand j’ai enfin trouvé le bouton, il ne fonctionnait pas. Baon…. J’étais en arrière de la file alors personne n’a vu que j’avais un problème technique. Ils vont bien finir par revenir!

Alors j’attends là toute seule et après quelques minutes, un gros groupe passe près de moi pour retourner en ville. Ils vont lentement, pauvres eux! Nous on a la chance d’avoir un guide qui nous laisse nous énerver.

Donc Zoheir arrive, il a trouvé son cell! Et il est en parfait état, heureusement. Il est suivi peu après de Jean-Luc et Papa. Mais le guide, lui, est parti ben vite et ben loin. Il ne semble pas avoir vu que le cell a été retrouvé. Donc, on essaie tous ensemble de faire démarrer mon VTT. En vain. Papa examine le moteur et n’en revient pas comment le véhicule est mal entretenu.

Quand ton VTT est en panne, tu as le temps d’observer tous les petits détails aux alentours
Comme a dit Jean-Luc sur facebook avec cette photo:
« Fake on est actuellement dans le désert et notre guide a foutu le camp et un des 4 roues a lâché. <3
So exciting! »

Après quelques minutes d’essais en vain, Papa me prête son VTT pour que je puisse continuer à m’amuser dans les environs avec Jean-Luc et Zoheir.

J’ai compris pourquoi il insistait pour me donner le jaune! C’est le plus poche de toute la gang! Il n’est pas puissant pentoute et n’a aucune accélération par rapport à celui de papa! Il a grandement sous-estimé ma capacité. Donc, je me mets à faire des beignes en soulevant ben du sable, je part en levant les roues et je monte et descend des petites côtes à pic avec les deux autres énervés.

Le revoilà enfin

Donc, notre guide a fini par arriver. J’ai ben l’impression qu’il a remonté la piste au complet avant de revenir. Et il tente de redémarrer mon moteur. On avait raison sur quel bouton appuyer et qu’il y a un problème. Donc il enlève le siège pour essayer de le partir en mettant une clé entre deux gros fils, avec un paquet d’étincelles autour de ses doigts. Ça n’a pas l’air de le déranger. Ça ne marche pas plus. Alors il essaye de le jump-starter avec ses câbles à booster. Ces câbles là ont été raboutés un peu n’importe comment et les fils de cuivre tordus sont à découverts et pas mal proches les uns des autres.

Il a gossé sur mon VTT un bon 45 minutes, créant des flammèches à toutes les 10 secondes. Et au lieu d’appeler quelqu’un pour venir nous en porter un qui marche, il décide que je devrais embarquer en arrière de celui de papa. On a fait le contraire. C’est moi qui a conduit et papa était derrière! On a tous les deux eu beaucoup de fun pareil. Ça lui a permis de prendre plus de photos.

Donc on a continué vers un bout de désert pour s’amuser dans les dunes et on a fait d’autres bouts sur la plage. Tous les terrains étaient vraiment amusants.

Au retour, on avait tous les yeux grands comme des 2$. On a tellement eu de plaisir!

Ah, je me rappelle soudainement que j’ai encore le rhume

J’ai pris le reste de la journée vraiment relax. Mes sinus m’ont rappelé leur existence et leur mécontentement. Ça a été un très bon moment pour me réfugier à l’intérieur, faire une sieste et tenter de mettre à jour mon blogue, que je commençais à prendre du retard.

  • Alexandra Marquis

    Ossetie que ton voyage a l’air le fonne! Bisous mon ptit chinze 🙂

    • Sophie Déziel

      Merci Aleks! Oui on s’amuse énormément, il y a tellement à découvrir! Si t’as la chance, je te le conseille 🙂