Temps de lecture: 2 minutes

J’hais les taxis. On doit les appeler deux fois pour qu’ils finissent par arriver. Puis on leur demande clairement si ils prennent la carte de crédit avant de partir, ils répondent oui et changent d’idée une fois arrivé. Malheureusement, il n’y avait pas de Uber à Cambridge ce matin là. Je ne sais pas si c’est parce que le service n’est pas offert ou si aucune voiture n’était disponible.

Bref, j’ai manqué mon train par la faute du taxi. Heureusement, mon billet était valide pour n’importe quelle heure de la journée sur le même trajet. Ils sont aux 30 minutes. Mais c’était assez pour m’enrager.

Mais à l’aéroport, c’était vraiment bien fait. Aucune attente pour le check-in, aucune attente pour la sécurité et tout est merveilleusement bien indiqué vers ma porte. C’est sur qu’il n’y a pas autant de voyageurs qu’à mon habitude, comme j’ai souvent voyagé en juin ou en aout. Mais bref, ça m’a vite calmé. En plus, l’aéroport est vraiment beau et lumineux (tout pour contraster avec mon dernier retour de voyage).

IMG_0926

Puis finalement, est-ce que je vous ai dit que les vols directs c’est la plus belle chose au monde? On était juste 60 personnes dans un Airbus 330. Ça veut dire que tout le monde a sa propre rangée de siège. Malheureusement, je suis trop petite pour m’allonger sur quatre sièges, je ne peut profiter que de trois.

IMG_0928