Temps de lecture: 3 minutes

Le climat ici est très humide et chaud à cette période de l’année. C’est encore plus écransant quand on décide d’aller explorer les marchés, dans la foule, au soleil!

Les centres d’achats ici sont un peu organisés comme les nôtres, avec un peu de tout. Les magasins sont semblables, sauf qu’il y en a beaucoup plus! Il y a aussi des buildings comme celui en face de mon hôtel où la majorité des locaux sont des restaurants. Et ça monte sur une dizaines d’étages!

Il y a d’autres centres d’achats où les commerces sont organisés catégories sur les étages. L’étage des vêtements pour femmes, l’étage des souliers, l’étage de l’électronique, etc.

Les rues sont aussi un peu comme ça. Au bout de Tsim Sha Tsui, où ça bouge beaucoup, c’est assez pêle-mêle ce qu’on peut y trouver. Mais si on monte juste un petit peu au nord, comme à Mongok, les commerces sont classés par rues. C’est là que je suis allée explorer aujourd’hui. En sortant du métro, je suis arrivée sur la rue des souliers. Elle est bondée de monde! Sur le même tronçon de rue, j’y ai vu au moins trois magasins Converse, deux Adidas et au moins deux Nike, en plus des autres magasins qui offrent toutes ces marques. Bref, ils ont tous exactement les mêmes souliers partout.

Puis, je me suis promenée dans les rues un peu au hasard, sans vraiment de destination précise. Je suis tombée sur un marché extérieur avec des légumes, du poisson pis plein d’affaires qui me sont inconnues. Quand j’ai vu les légumes, la première chose qui m’est venu à l’esprit c’est « Oh! Je devrais en profiter pour acheter de la bouffe pour Dexter ». C’est un réflexe.

marche3

Oui, j'y ai gouté. La sauce est bonne. Mais elle est essentielle parce que le reste n'a pas beaucoup de goût.
Oui, j’y ai gouté. La sauce est bonne. Mais elle est essentielle parce que le reste n’a pas beaucoup de goût.

marche2

Il explique aussi vite que le gars de Shamwow! Et il gesticule même plus!
Il explique aussi vite que le gars de Shamwow! Et il gesticule même plus!

ladiesmarket

Puisque je n’en pouvais plus de la chaleur, je suis allée au musée d’histoire. Ce musée est vraiment gros! Comme d’habitude, je trouve que les textes pour accompagner les objets et pour expliquer les contextes sont toujours trop courts. Mais c’est juste moi. De toute ma visite, j’étais l’une des seules à réellement lire. Puis, il y a des enfants qui m’ont demandé de prendre une photo avec eux et qui voulaient savoir d’où je viens et tout. Je suis devenue une attraction plus intéressante que l’exposition sur les méthodes de fabrication du sel.

Je sais, celle-là est sombre.. Mais elle montre un défilé traditionnel pour une fête dont j'ai oublié le nom. Ils font aussi des immenses tours de bums, hautes de 10 mêtes.
Je sais, celle-là est sombre.. Mais elle montre un défilé traditionnel pour une fête dont j’ai oublié le nom. Ils font aussi des immenses tours de bums, hautes de 10 mêtes.
J'y crois presque, aux faux poissons.
J’y crois presque, aux faux poissons.

Ensuite, promenade un peu partout. J’ai mangé deux brochettes de saucisses et d’ailes de poulet sur le bbq, trempés dans une sauce épicée délicieuse. C’était sur un coin de rues. Il y avait tellement de monde autour qui commandaient que la foule débordait dans la rue et empêchaient les voitures de passer. Je trouve pertinent de répondre ici au commentaire que Papa m’a envoyé par email, qui croyait que tout était hallucinament cher ici, même la bouffe. En fait, il y a de toutes les gammes de prix un peu partout. La nourriture y est de façon générale très cheap. C’est même très facile de bien manger pour moins cher que du McDo. Et il y a une très grande variété de mets. Depuis que je suis arrivée, je n’ai mangé que de l’asiatique (chinois, coréeen, japonais) même s’il y a beaucoup de restos de pizzas et de spagettis, ou des chaines américaines. Je dois avouer avoir pris un café Starbucks un soir où ma dépendance à la caféine a décidé de faire le party dans ma tête.

Pour finir la soirée, je suis allée prendre une petite bière sur la rue que j’ai vu la veille, sur Hart Avenue. J’ai essayé un cidre d’une marque que je n’avais jamais vu avant. C’était mauvais! Grosso-modo, c’était du jus de pomme trop acide avec un peu d’alcool. Pour estomper ma déception, je suis retournée en terrain connu avec une 1664 blanche. Après ça, je me suis complètement écroulée dans mon lit, et je me suis endormie après avoir enlevé mes souliers et un seul bas.