Temps de lecture: 3 minutes

Ce matin je me suis réveillée avec les jambes en douleur et les pieds en feu. Heureusement, j’avais des bons souliers hier, mais il y a quand même des limites à ce que mon corps veut bien supporter. Mais il n’y a cependant pas de limites à ce qu’il peut me faire endurer pour se venger!

Cette fois, c’est à partir du parc de Kowloon que j’ai pu mettre à jour mon blog. La connexion internet dans ma chambre est suffisante pour mes emails, mais pas pour envoyer mes photos, voilà pourquoi j’écris ma journée le soir et que je l’envoie le lendemain matin. Petite promenade dans le parc qui est très beau, mais il fait tellement chaud! Il y a des petits groupes partout, dans tous les spots d’ombre assez grands. J’y ai vu des groupes pratiquant des arts martiaux, du yoga, de la danse avec des éventails et même un club de lecture. Il y a quelques tableaux d’affichage avec des posters décolorés par le soleil, dont un qui annonce un groupe matinal d’observation des oiseaux. J’y prend mon petit déjeuner à 5$ (environ 75cent canadien), et je vais ensuite me promener un peu. Je m’arrange pour rester à l’air clim parce qu’il fait vraiment trop chaud.

Un peu après midi, je suis entrée dans un resto au hasard. C’était une place de sushis avec le petit tapis où les plats y défilent. Rien de nouveau pour moi vu qu’il y en a à Montréal. Mais cette fois c’est le vrai style où chaque couleur d’assiette est un prix différent et c’est en les empilant que la facture est calculée. Puis la nature des plats est un peu différente. Il y a beaucoup plus de variété. J’ai pris mes classiques, comme du sashimi de saumon, mais aussi des calmars entiers dans une sauce rouge sucrée.

Ensuite, le musée des sciences. J’y suis restée jusqu’à la fermeture, j’ai trouvé ça vraiment cool. Puis, par chance, les trucs qui m’ont le plus intéressé ce sont les sections les moins populaires. Probablement parce que les gens (et particulièrement les enfants) préfèrent les trucs interactifs qui font plein de bruits. J’ai préféré les trucs où il y a beaucoup de lecture et d’explications. Comme par exemple, il y avait toute une section sur l’écologie, avec de nombreux affichages sur les recherches sur les ilôts de chaleur, l’activité urbaine et l’augmentation de la chaleur en ville. Le sujet était quand même très vulgarisé, mais j’ai appris énormément puisque les concepts étaient nouveaux pour moi. Comme les indices, les calculs et la méthodologie. Tout ça était expliqué avec suffisement de détails. Évidemment, de tout le temps où j’y étais à tout lire, il y a à peine trois personnes qui sont venues faire un tour, et personne n’a pris le temps de lire quoi que ce soit.

De l'eau coulant en goutes à un rythme bien précis + un stroboscope bien calibré = illusions vraiment cool. Je crois que j'ai passé plus de temps à essayer d'avoir une photo intéressante qu'à visiter cette section du musée.
De l’eau coulant en goutes à un rythme bien précis + un stroboscope bien calibré = illusions vraiment cool. Je crois que j’ai passé plus de temps à essayer d’avoir une photo intéressante qu’à visiter cette section du musée.
C'est un parcours géant pour des billes géantes, qui prend une bonne partie du musée. Malheureusement, il ne fonctionnait pas aujourd'hui.
C’est un parcours géant pour des billes géantes, qui prend une bonne partie du musée. Malheureusement, il ne fonctionnait pas aujourd’hui.
Il y a une section où on peut y trouver des sources d'information sur internet et j'ai cliqué un peu partout au hasard. Je trouve quand même très drôle que du peu de sources choisies, l'une d'entre elles risque de faire bobo à l'inocence de centaines d'enfants.
Il y a une section où on peut y trouver des sources d’information sur internet et j’ai cliqué un peu partout au hasard. Je trouve quand même très drôle que du peu de sources choisies, l’une d’entre elles risque de faire bobo à l’inocence de centaines d’enfants.

À la fermeture du musée, j’ai eu le temps de tout voir. Je suis ensuite allée explorer les rues autour. C’est incroyable comment ça fourmille partout. Il n’y a pas un seul coin tranquille. Je me suis laissée tenter par un massage de pied dans un petit salon cheap. Oh boy que ça a fait du bien!!! Mes pieds sont redevenus neufs! Pas dans le sens de « plus endurables », vraiment dans le sens que j’étais soulagée de toute douleur! Puis je suis tombée sur une petite rue pleine de petits pubs, sur le chemin du retour. Ayant super faim et étant très fatiguée, j’ai jugé que ce n’était pas ce soir que j’allais prendre une bière, mais je compte bien y retourner demain.

Hong Kong n'est pas une ville exempte de Comic Sans
Hong Kong n’est pas une ville exempte de Comic Sans