Temps de lecture: 3 minutes

Avant dernier-jour à Hong Kong, j’ai vraiment eu envie de prendre ça relax. Et j’ai bien fait!

Grasse matinée dans ma chambre à écouter des drôles d’affaires à la télé chinoise et du « murder porn » sur la chaîne américaine. Juste pour updates mon blog ce matin là m’a pris environ deux heures avec ma connexion internet de marde. Normalement, en 30 minutes de m’en tire bien. C’est l’ajout des photos qui est difficile quand j’update mon blog.

J’ai aussi un bon lousse dans mon budget, alors go à Mong Kok acheter du linge de sport! C’est ridiculement pas cher quand on comprend comment chercher et magasiner. C’est pas mal ce qui me manquait, et là j’ai vraiment tout ce qui me faut pour bouger. Quatre camisoles, un t-shirt et un pantalon/cuissard, le tout pour un peu moins de 500HKD. Je crois qu’au Québec, j’aurais juste eu le pantalon et peut-être une camisole pour le même prix.

Ensuite, souper avec Liz dans un délicieux resto de fruits de mer. Son père y travaille, alors on a eu beaucoup beaucoup trop de bouffe. C’était vraiment bon!

Dans ces restos, tu peux acheter tes fruits de mer où tu veux et les amener pour que le chef les apprête. Genre Bring your own fish 😉

Et je n’avais pas encore vu de quoi avait l’air le nightlife à Hong Kong. J’étais toujours trop claquée pour sortir le soir. Mais cette fois, j’étais en forme et avec quelqu’un 🙂 On est allées prendre un verre dans trois bars différents. Les chinois ne sont pas tant que ça sur le party, c’était surtout des caucasiens qui étaient dans les bars. Ce qui était vraiment fou, c’est que ça ne ressemble en rien à Montréal. Les gens peuvent sortir leur bière dans la rue et les bars mettent de la musique dehors. Alors j’ai vu du gros party et la foule danser dans la rue entre différents bars. On est pas restées longtemps, juste pour que je puisse voir ça. Puis sur les terrasses. Il y avait presque exclusivement des hommes dans la quarantaine avec la chemise détachée et une grosse chaîne en or (ou fake) au cou. Très cliché.

On était de retour à mon hotel vers 4h du matin, et je devais trouver ce qu’il me faut pour le Ice Bucket Challenge. Ça a été tout un dilemme moral quand même, me demander si je relève le challenge que m’a lancé Dominique puisque le challenge est très critiqué. Avec raison ou pas. Mais j’en suis venue à la conclusion que de faire un geste pour encourager la recherche pour guérir des maladies, qu’elle soit rare ou non, mortelle ou non, est toujours un bon geste. Alors j’ai relevé le challenge et j’ai fait ensuite un don.

Le plus drôle était d’essayer de trouver la glace nécessaire au challenge! On a fait parés que tous les dépanneurs de Tsim Sha Tsui avant d’en trouver! Et j’ai utilisé ma petite poubelle de ma chambre d’hôtel comme bucket. C’est donc sur l’avenue des stars, devant la rive de Hong Kong, que j’ai relevé le challenge!

  • Dominique Theberge

    Très beau challenge! Effectivement, tu as un très bon résonnement! Faire un geste qui est destiné à faire quelque chose de positif ne peux qu’être une bonne chose! 🙂