Temps de lecture: 2 minutes

Se garder en forme et en santé

On est lundi, et les lundis c’est journée gym! Alors j’en ai trouvé un près de l’appartement. Les gyms sont séparés hommes et femmes, ce qui ne me choque pas vraiment. Par contre, le côté des femmes est presque uniquement composé de machines pour le cardio et les quelques machines de musculation sont presque toutes orientées vers les jambes et les fesses (mais pas de leg press…). Pas de poids libres non plus. Ouin.

J’avais déjà décidé de skipper les jambes vu que je marche des heures, et j’ai du me passer d’un 2e exercice parce que la machine n’existe pas et qu’il n’y a pas de poids libres. Sur 5 exercices, j’en ai fait trois. C’est au moins ça.

Les souks

Ensuite, on est allés dans la médina pour aller se perdre dans les souks. Il y a des kilomètres de marchands dans un labyrinthe de rues étroites. Presque en majorité de l’artisanat local ou le produit de l’agriculture du pays.

C’est juste trop cute.
On voit ces sacs d’épices partout.

Les tanneries

Après avoir marché longtemps, on a fini par trouver les tanneries. Les berbères traitent les peaux de grands animaux comme le chameau et le boeuf, tandis que les arabes font leur cuir à partir de chèvres, mouton et autres petits animaux. Et ça pue! Il y a des bouts de gras qui putréfient dans un coin et des bassins remplis de merde de pigeon pour l’une des étapes de la tannerie. Ce n’est pas pour rien que les guides nous donnent des branches de menthe comme masque à gaz. Et encore là, la tannerie ne fonctionnait pas à pleine capacité alors c’était moins pire qu’à l’habitude. J’ai eu quelques hauts-le-cœur avant de sortir.

Toutes les peaux qui sèchent au soleil
Après un trempage, la graisse est grattée

Artisanat local

Après la visite, le guide nous a, bien sûr, dirigé vers la boutique où ils vendent des produits de cuir. Sacs, poufs, babouches, manteaux, en veux-tu en vla. Et il a tenté de nous demander beaucoup plus cher qu’au début pour la visite. Bien sur qu’il allait s’essayer! Mais on s’en est sortis pour le prix normal.

Je ne pense pas avoir besoin tout de suite d’un nouveau set de vaisselle.

Ce que tout le monde fait dans les souks

Évidemment, nous nous sommes perdus. Mais ce n’était pas grave du tout puisqu’on profitait bien de la balade. Avant de sortir, je suis allée me chercher un tajine décoratif, des verres à thé et des babouches pour Julie et ses parents. Ohhhhh boy que je n’aime pas négocier. Je n’aimais pas ça en Chine, je n’aime toujours pas ça au Maroc.

Le retour à l’appartement

Papa et Najat ont pris une calèche pour revenir mais Jean-Luc et moi voulions rentrer à pied. Oui, c’était pour les Pokémons! On a joué dans les petites rues et on s’est retrouvés à nouveau dans des souks. On a trouvé de quoi manger vite et on est rentrés en suivant les pokéstops.